News

Interview GHOUL

16 janvier 2018

Ghoul

Dissector (guitare) & Fermentor (basse & chant) Dimanche 18 juin 2017

« Les ganglions lymphatiques sont les M&Ms du caniblisme : tu peux les faire sauter dans un peu de graisse abdominale. C’est bon» – Dissector

 

Comment vas-tu?

Dissector : Plutôt bien, mais ça dépend des circonstances !

 

Rappelle-moi ton pseudonyme au sein de Ghoul.

Dissector : C’est mon seul et unique nom. Je suis Dissector. J’aime mon nom : il comporte des consonnes et des voyelles.

 

D’ailleurs, que préfères-tu ? Les consonnes ou les voyelles ?

Dissector : Les voyelles. Il y en a peu. Tu n’en as que 5 à te souvenir alors qu’il y a beaucoup plus de consonnes, surtout en République Tchèque.

 

As-tu noté une différence concernant le goût qu’ont les gens en rapport avec le nombre de voyelles et de consonnes contenues dans leur nom ?

Dans la mesure où tous les porcs sont engraissés jusqu’à l’abattoir… On dit : « tu es ce que tu manges ». Donc je suis ce que tu manges ! Donc, si tu es végétarien tu auras davantage des notes florales. Si tu ne l’es pas, tu es comme moi. Vu que je suis cannibale, je mange presque exclusivement de la viande. J’ai mangé des haricots verts par accident un peu plus tôt et ça a incommodé mon estomac.

 

Quel type de Français aimerais-tu manger ?

Dissector : Des communistes ! Il y en a un paquet dans ce pays. Il est donc facile de s’en procurer et je ne suis pas un ghoul très difficile. Mais tu peux me donner tous les M&Ms marrons que tu veux : je ne les mangerai pas pour autant car il ne contiennent pas de chair humaine.

 

Je vois que tu portes plusieurs badges du groupes Fear. C’est un groupe populaire en Creepsylvania ?

Dissector : Fear est populaire dans ma chambre, dans les catacombes. La plupart des charlatans au sein du groupe n’ont absolument aucun goût en termes de musique. Tu pourras entendre pas mal de Céline Dion flotter dans les catacombes un jour où ça va mal. Mais cette dernière a l’air appétissante, il est vrai.

 

Et les Québecois ? Ils sont appétissants ?

Dissector : Je suppose. Ce sont des gens et les gens sont fréquemment savoureux. Dans Ghoul, nous te tuons et te mangeons, quelles que soient tes origines. Les gens ont une apparence dégoutante : de la peau, des dents, rien de pourri… Les gens les plus beaux sont ceux qui sont morts et que je peux manger. Je me considère comme un Gore-mand ! (rire) En Creepsylvanie, ce n’est qu’un euphémisme pour « Gros Cul ». Bon, en disant ça, je me soûle la gueule, je deviens violent et puis je suis capable de tuer quiconque sera face à moi.

 

Il t’arrive de mordre les gens qui sont vivants ?

Dissector : Fréquemment. Mais je suis gros et vieux donc c’est dur. J’ai découvert la chaîne de magasins Whole Foods et je suis à fond dans les produits alimentaires locaux. Nous allons donc tuer plein de gens ici à Clisson cette nuit, ce qui sera aisé car beaucoup de gens seront alors bien bourrés. Direct du producteur au consommateur ! (rire)

 

C’est vraiment mon interview la plus barrée !

Dissector : J’ai eu l’occasion de voir une interview de Danny Glover sur Fox News qui me permet de ne pas être d’accord avec toi. Je n’en dirai pas plus sur le sujet.

 

Penses-tu que Danny Glover a bon goût, d’ailleurs ?

Dissector : Oui mais il a joué dans L’Arme Fatale : pas question d’y toucher. C’est un trésor national. Plus qu’un trésor national, c’est un trésor humain.

 

Il y a donc certains humains que tu ne mangeras pas en raison de leur parcours…

Dissector : Non. C’’est simplement qu’il est baraqué : je n’arriverais pas à le vaincre à la baston.

Frementor (qui pénètre dans la loge) : Moi, je pourrais le faire !

Dissector : Ta gueule, Fermentor !

 

Fermentor, ton point de vue éthique concernant l’alimentation ?

Dissector : Des produits locaux !

Fermentor : Comme le veau ?

Dissector : C’est comme ça que nous appelons les enfants en public. Dans les catacombes, nous les appelons juste « des enfants ». Ou, quand nous sommes en France « des hors d’œuvres ».

Fermentor : Quand j’ai la dalle, l’âge n’est qu’un numéro.

Dissector : J’aime les imaginer en amuse-bouches ! Du veau, de l’agneau : tu peux le faire vieillir, tu peux le manger cru…

 

En mode tartare ?

Dissector : Exactement. Mais il me semble qu’aujourd’hui, on va parler de « moins valides ».

 

Le politiquement correct est important en Creepsylvanie ?

Dissector : Il l’est pour moi, à titre personnel, car je suis le seul membre du groupe qui dispose d’un sens de la dignité.

Fermentor : Je ne suis d’accord.

Dissector : Il est très anticonformiste. Il a voté pour Bernie Sanders pour couper la poire en deux.

Fermentor : Ce n’est pas vrai : j’ai menti. Je t’en bien eu, chéri. « I Got You, Babe ». Tu connais cette chanson ?

Dissector : C’est une de mes préférées !

Fermentor : C’est un classique !

 

Quand vous dinez dans un restaurant réservé à la haute société, avec un orchestre qui joue en fond, vu que vous êtres gore-mands… Vous écoutez du ABBA tout en mangeant ?

Dissector : La plupart du temps nous écoutons des démos electro-pop de Cremator (basse).

Fermentor : J’adore les cris.

Dissector : Ils sont comme un assaisonnement, une « sérénade ». C’est pour ça que ça rime avec « marinade ». C’est notre invention. Ghoule, trademark 2017

 

Dissector, je vois que tu as également un badge du Capitaine Kirk. Stark Trek est populaire en Creepsylvanie ?

Dissector : Je ne vois pas de quoi tu parles. Il s’agit ici de Star Treek, un nouveau parfum sur lequel je suis en train de travailler. Je n’en suis qu’aux premières étapes.

Fermentor : Ça sent la merde.

Dissector : Ouais. Il faut dire que c’est composé avec tous les restes des cadavres que nous avons bouffés. La chasse au gaspi ! Une nouvelle fois, c’est une question de producteur au consommateur. Ghoul entreprend aussi une démarche bio. Faut être franc : je suis assez bourré, là.

Fermentor : Qui a bouffé tous les M&Ms bleus ?

Dissector : Pas moi : je suis cannibale !

 

Quel est l’équivalent des M&Ms dans le milieu du cannibalisme ?

Dissector : Les ganglions lymphatiques : tu peux les faire sauter dans un peu de graisse abdominale. C’est bon. Les crottes de chat aussi.

 

Vous mangez aussi les chats ?

Dissector : Ça dépend de l’état du marché. J’ai investi pas mal de pognon dans les chips bleues. Je veux dire par là dans ces patates qui ont une couleur bleue. J’ai pris cette décision car les gens vont les manger puis ce sera à mon tour de manger les gens.

 

Interview : Matt Bacon.